Tout au long de cette journée, 1% de vos réservations sera destiné à la lutte contre le cancer du sein
Histoire de Moscou

Histoire de Moscou

Ancienne colonie mongole, Moscou est une ville pleine d'histoire qui, au fil des ans, est devenue l'une des villes les plus riches culturellement en Europe, ainsi que l'une des capitales les plus peuplées du monde.

Le nom de la ville vient de la rivière qui la traverse : Moscova, Moskva en ancien russe.

La date exacte de la création de la ville n’est pas connue, bien que l’on parle généralement du 4 avril 1147 lorsque l’on raconte l’histoire de Moscou. Néanmoins de nombreux archéologues et historiens ont démontré qu’un peuple y vivait déjà au XIe siècle.

XIIIe siècle

C’est au début du XIIIe siècle que Moscou est devenue la capitale de la principauté et qu’elle a ainsi acquit une grande importance. Elle accueillit la construction de nombreuses églises et monastères, ces endroits ont permis à cette zone de croître socialement et culturellement.

Cette époque est connue comme l’une des périodes les plus sombres et tristes de l’histoire de Moscou et de l’ensemble de la Russie. Le pillage de l’Empire Mongol mis le feu à l’ensemble de la ville qui finit totalement dévastée.  

À cette époque, Moscou resta une colonie de l'Empire Mongol, en croissance constante grâce à l'arrivée continue d'une population en provenance de toutes les régions de la Russie.

L'expansiom de Moscou

Moscou commença une période d'expansion à tous les niveaux et les avancées scientifiques de l’époque lui permirent de se positionner au niveau mondial. Un autre point d'intérêt fut la conquête de Constantinople par l'Empire ottoman, qui en fit finalement l'un des centres les plus importants du christianisme orthodoxe dans le monde.

Ivan III est celui qui, au XVe siècle nomma la ville capitale de toutes les Russies, titre qu’elle conserva jusqu’en 1712, lorsque Pierre le Grand décida de transférer la capitale de l’empire à Saint-Pétersbourg.

Napoléon et la résistance Russe

En 1812, la ville a connu l’une de ses plus grandes victoires grâce à la défaite de Napoléon et de ses troupes dans leur progression vers le pays soviétique. Les Moscovites avaient brûlé les champs et toutes les zones où leur armée s'arrêtait pour se reposer ou récupérer des provisions. Ils se sont alors retrouvés seuls, abandonnés et sans rien pour se nourrir. Tout cela, ajouté aux températures extrêmes de la région, provoqua une usure totale des soldats français, ce qui leur fit perdre pratiquement toute leur armée mobilisée.

Révolution russe

La Révolution Bolchévique a commencé en 1917, un mouvement politico-social qui a bouleversé les fondations du pays. En 1922, le gouvernement communiste décida de rendre à Moscou son statut de capital et de doter la ville de toutes les avancées de l’époque. Bus, train, métro, ainsi que toute une série d’innovations qui la convertirent en l’une des villes les plus développées de tout l’Europe.

Plus tard, commença un processus de reconstruction de Moscou qui toucherait plusieurs églises et cathédrales de la ville, dans l’idée d’un pays athée instaurée par la récente URSS.

Un exemple de ce mouvement dévastateur est la Cathédrale du Christ Sauveur, qui fut démolie en 1931 sous les ordres des autorités soviétiques seulement 48 heures après leur inauguration.

Histoire moderne de Moscou

En 1965, Moscou fut nommée « ville héroïque », grâce au labeur des troupes de l’armée russe pendant la Seconde Guerre Mondiale, et après avoir été déclarée « état de siège » par Staline, chef de l’Union Soviétique.

À ce moment de l’histoire de Moscou, la ville fut le scénario d’un coup d’état en 1991, lorsque certains membres du gouvernement soviétiques refusèrent d’accepter les nouvelles réformes proposées par le premier ministre Mijaíl Gorbachov. L’URSS s’est alors dissoute, mais Moscou resta la capitale de la récente Fédération Russe.

Actuellement, Moscou est l’un des plus importants centres politiques de tout l’Europe, en plus d’être également, l’une des villes à la densité de population la plus élevée du continent, avec plus de 12 millions d’habitants. Seule Istanbul la dépasse, en se positionnant à la sixième place au niveau mondial.